Et si tout s’arrêtait ?

Ce matin, le Secrétaire Général de l’ARBH indiquait dans La Libre Belgique qu’il n’y avait pas de plan B en cas de problème bloquant avec l’épidémie de coronavirus. Et que les matches devaient être disputés, quoi qu’il arrive. N’empêche, si le gouvernement(ou les Régions) décrétaient la remise sine die des rencontres sportives, comme l’a fait…